Salins en Petite Camargue

Traversée de la Camargue (1/3)

Alors que cela date déjà d’avril 2010, je n’ai pas encore raconté ce week-end prolongé à travers la Camargue. Voilà donc le premier des 3 articles du récit des 5 jours que j’ai passé à roller et à vélo entre Montpellier et Avignon.

Carte du projet [maptype=G_HYBRID_TYPE]

A la différence de ma première sortie longue avec roller et skate drive, je compte sur les auberges de jeunesse pour dormir et sur ce que je trouverai sur place comme restaurant et snack pour le ravitaillement. Le but est de voyager plus léger…

Première étape: Montpellier – Pioch Badet

Vendredi 9 avril 2010, je quitte Paris au petit matin et arrive en gare de Montpellier. A peine débarqué, je chausse mes rollers et cherche la piste cyclable qui relie la préfecture de l’Hérault à la mer Méditerranée.

La sortie de la ville est rendue difficile par les travaux de la nouvelle ligne de tramway et je me retrouve plusieurs fois sur des pistes de chantiers. Une chose est sûre, les rollers les rollers de vitesse, même avec des roues de 110mm ne sont pas très confortable dans les cailloux. en dehors des zones en chantier, la piste est vraiment agréable en roller.

J’arrive vers midi à la plage de Carnon. Pour éviter d’être trop chargé, je suis partie sans aucun ravitaillement, même pas d’eau et là, je commence à avoir bien soif après plus d’une heure de roller! Heureusement, même hors saison on trouve des snacks ouverts sur le bord de la plage.

Plage de CarnonEnsuite, je continue ma route via la voie verte en bord de mer, vers le Grau-du-Roi. La traversée de la Grande Motte est vraiment désagréable, autant que la sortie en travaux de Montpellier. La voie verte est composée de dalles bétons en mauvais états et cette ville est l’archétype de la cote défigurée par les tours de logements touristiques… décevant.

Salins en Petite CamargueA partir du Grau-du-Roi, les choses s’améliorent un peu et, après quelques kilomètre parmi les salins du midi, je m’arrête finalement pour déjeuner à l’intérieur des remparts majestueux d’Aigues-Mortes. Une pause salutaire en plein après-midi, mais trop courte pour découvrir la vieille ville fortifiée et ses hautes murailles de pierre.

Remparts d'Aigues-MortesC’est aussi une pause symbolique: en arrivant à Aigues-Mortes je pénètre dans la Petite Camargue. Puis, en traversant le Petit Rhône, je pénètre dans le delta du Rhône et donc dans la Grande Camargue.

Petit RhôneJ’arrive à la première auberge de jeunesse en fin d’après-midi. Pioch Badet est un petit hameau des Saintes Marie de la Mer, juste quelques maisons au carrefour de deux départementales en pleine Camargue.

Auberge de Jeunesse de Pioch BadetUn bon repas convivial à l’auberge, une bonne nuit de repos et il sera temps de repartir vers l’antique Arles…

Une réflexion au sujet de « Traversée de la Camargue (1/3) »

Les commentaires sont fermés.