Henningsvær, îles Lofoten en Norvège

Scandinavie en roller – le projet

Je commence ainsi une série de billets sur la préparation de mon projet de voyage en Scandinavie que j’espère faire en juin prochain. J’espère, donc, car à l’heure actuelle mes congés ne sont pas validés, mais ça ne saurait tarder en théorie.

Après quelques voyages en roller le long du Rhône, je prévoyais à l’origine un nouveau voyage en France entre Toulouse, Bordeaux et l’océan Atlantique. Mais une petite recherche pour un weekend prolongé m’a fait découvrir que le Danemark était à portée de main et de porte-monnaie, puis la Suède atteignable en roller depuis le Danemark…

De fil en aiguille, j’abandonne le sud-ouest de la France et même le Danemark et regarde toujours plus au Nord!

Henningsvær, îles Lofoten en Norvège
Henningsvær, îles Lofoten en Norvège (par JC)

Un projet, c’est une idée, un objectif…

…et mon premier objectif dans un nouveau pays est évident: la Capitale. C’est une sorte d’évidence, car c’est toujours un lieu très important pour une nation une ville chargée d’histoire et de culture. C’est aussi une ville cosmopolite pleine de promesse de rencontres. Enfin, ce sont aussi de fantastiques portes d’entrée avec toutes les facilités de transports: gares, aéroports…

Stockholm night.... the magical hour par Hector Melo
Stockholm night.... the magical hour par Hector Melo

La Scandinavie est composée de trois pays et possède donc 3 capitales: Copenhague au Danemark que je prévoie de visiter lors d’un autre voyage, Stockholm en Suède mon point de départ et enfin Oslo en Norvège, un point d’arrivée ?

J’ai ensuite cherché un second but à mon voyage, plus symbolique. Comme je compte partir depuis la Suéde vers la Norvège, c’est en cette dernière que je cherche le symbole de mon voyage, quelque chose

Les alternatives sont encore une fois assez évidentes: les grands Fjords de la côte ouest (au alentour de Bergen) et le cercle polaire arctique et son soleil de minuit dont c’est justement la période en juin.

Monument marquant le Cercle Polaire à Saltfjellet, Norvège
Monument marquant le Cercle Polaire à Saltfjellet, Norvège par Manxruler

J’opte donc pour traverser le travers le cercle polaire arctique en roller, symbole d’aventure pour mon premier voyage rollotouristique à l’étranger. Encore une fois, quelques recherches rapide brisent mes préjugé sur le climat arctique: au mois de juin, les gelées sont exceptionnelles et les températures sont plutôt celle de nos printemps français. En gros, il faudra composer avec des températures entre 0 et 20°C et très probablement de la pluie de temps en temps. Rien d’insurmontable avec un peu de préparation.

Il faudra quand même faire une étape en train ou bien prendre un ou deux mois de vacances de plus en roller pour traverser les 800km de montagnes qui sépare Oslo du Cercle Polaire. Je décide donc aller jusqu’à la petite ville de Mo I Rana juste au sud puis de rejoindre Bodø, le terminus de la ligne de train par la route E6 qui traverse la vallée la plus sèche du pays.

Enfin, dernière surprise pendant ce début de préparation: la découverte d’un joyau: le magnifique archipel des Lofoten accessible en ferry depuis Bodø. Ce sera donc l’objectif ultime de ce voyage avant de revenir pour les 24h du Mans Roller.

Bas Fjord aux Lfoten par Eltouristo
Bas Fjord aux Lfoten par Eltouristo

Dernière grande nouveauté pour cette année, je ne serais peu-être pas seul sur la route: Rike est très intéressé par ce voyage nordique. A confirmer dans la semaine avec la validation de nos congés respectifs.

Une réflexion au sujet de « Scandinavie en roller – le projet »

Les commentaires sont fermés.