Balles de lavages « fait maison »

Balle prête à l'emploi.Je cherche depuis un moment des balles de lavage  pour réduire ma consommation de lessive. Mais, 30€ le lot de balles en caoutchouc, je trouve ça un peu cher pour ce que c’est et finalement j’ai trouvé une « recette » pour les fabriquer soi-même: Les Boules de lavage sur le site de Picchou. Je reprend en accéléré la méthode ci-dessous.

Je parlerai ici des balles de lavage qui ont pour but de battre le linge dans la machine et non des « boules magiques » qui tiennent plutôt de l’arnaque et de la coûteuse pseudo-science. Ici, le battage mécanique permet de réduire la quantité de lessive pour le même résultat.

Petite séance bricolage très facile et économique…

Ingrédients

Pour 10 à 12 balles de lavages (suffisant pour des machines de 4-5 kg):

  • un lot de balle de ping-pong (1.5€ les 10 chez Décathlon par exemple)
  • un tube de joint silicone blanc ou transparent (environ 5-6€ la cartouche de ~300ml bas de gamme dans n’importe quelle grande surface)

Coût total: moins de 10€ !

Outillage

Un pistolet à cartouche, un petit foret (4 ou 5 mm de diamètre), un chiffon, un couteau.

Méthode

  1. percer un trou dans les balles de ping-pong;
  2. injecter le silicone en maintenant le trou en haut pour bien remplir les balles, et faire un peu déborder le silicone;
  3. laisser sécher une bonne semaine;
  4. couper à ras le trop plein de joint.

Balles après remplissage avec du joint silicone.Balle prête à l'emploi. -  Balles dans la machine pour une première utilisation.

C’est prêt!

Alternatives

Encore plus simple pour à peu près le même coût: des balles de golf, mais ça risque de faire plus de bruit dans la machine car elle sont beaucoup plus rigides.

Evolution

A vrai dire, la méthode ci-dessus n’est pas tellement écolo. A refaire je pense qu’on peut un peu améliorer la recette sur deux points:

  • le remplissage: partiellement (~75% ?) avec du sable fin puis finir avec du joint pour sceller la balle;
  • la balle: récupérer et recycler des balles de ping-pong auprès d’un club, plutôt que d’utiliser des balles neuves.